Vacances sans sida : les pairs éducateurs à l’école

Ces jeunes recyclent leurs connaissances sur les infections sexuellement transmissibles depuis hier à Yaoundé, avant le lancement de la campagne demain.

L’opération « Vacances sans sida » est rendue à sa 20e édition. Le lancement officiel des activités est annoncé demain au siège de Synergies africaines contre le sida et les souffrances à Yaoundé. Les 650 pairs éducateurs retenus cette année sur l’ensemble du territoire sont appelés à mener une sensibilisation accrue auprès des populations cibles que sont les jeunes et particulièrement la jeune fille, qui demeure la plus vulnérable. A Yaoundé, pas moins de 170 pairs éducateurs suivent depuis hier, une session de deux jours de recyclage sur les infections sexuellement transmissibles (Ist) et le VIH/sida. Pour les armer à cette délicate tâche, Synergies Africaines a mis à leur disposition une équipe d’experts. Pendant 20 jours, ils devront en effet parcourir les rues de la capitale, se rendre dans les différents milieux fréquentés en général par les jeunes. Le but de l’exercice est d’échanger avec cette frange de la population, mais aussi de l’amener à connaître son statut sérologique. Mieux, elle vise à réduire au maximum les comportements qui l’exposent à la contamination aux Ist et au VIH/sida. Cette édition étant placée sous le thème : « Les drogues tuent et nous exposent au VIH/sida ». Un accent sera également mis sur les dangers et les conséquences des stupéfiants sur la santé. « Ceci, parce qu’on se rend compte de plus en plus que les jeunes consomment beaucoup de drogues. C’est un phénomène qui est recrudescent et fait partie des facteurs de vulnérabilité qui exposent les jeunes au VIH/sida. Raison pour laquelle cette campagne nous sert à tirer la sonnette d’alarme sur ces deux phénomènes qui sont liés », a indiqué Franklin Herbert Massango, responsable de la communication de Synergies africaines.
Le défi est donc d’accroître les connaissances des jeunes sur les Ist, le VIH/sida et les drogues, d’encourager les comportements sains et responsables face à la menace de ces pathologies. Mais aussi, de faire connaître aux personnes cibles, les différents moyens de pr&eac...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category