« L’Accord » : crime presque parfait

Dans le scénario comme dans le déroulé, le film du Camerounais Léa Malle surfe sur la notion de thriller avec beaucoup de suspense.

Le pari de l’enquête parsemée de fausses pistes ou de pistes proches de la réalité met en haleine le cinéphile. Avec « L’Accord », le réalisateur camerounais Léa Malle Franck Thierry transmet les frissons du thriller, avec l’impression de toucher le bout sans vraiment le… toucher. Et quand la lumière se fait plus claire, au moment de la conclusion, le sentiment de s’être fait avoir, mais dans le bon sens du terme nous envahit. Le réalisateur propose un projet intéressant. L’histoire d’un viol qui fait rejaillir nombre de problématiques sociales, entre abandon de responsabilité parentale, poursuite du pouvoir à tous les prix (même les plus lourds à payer), jeunesse en quête de repères, entre autres. Le scénario de cette jeune fille abusée n’est que le sommet de l’iceberg. L’enquête étant plus profonde. 
Le film est porté par une technique au point, faisant oublier les quelques faiblesses qui pourraient filtrer. Le réalisateur a visiblement misé sur la qualité des images, et la relation entre les plans et l’impact de l’aventure. Les angles sont exp...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category