« La langue, un pont entre nos deux cultures »

S.E Filippo Scammacca, ambassadeur de la République d’Italie au Cameroun.

Quel est l’impact que vous souhaitez apporter à travers la semaine de la langue italienne et le spectacle d’opéra Don Giovanni ?
Depuis quelque temps, nous organisons la Semaine de la langue italienne au Cameroun. Cette année, nous avons choisi de la célébrer en partenariat avec les différentes universités où est enseignée la langue italienne au Cameroun, à savoir les Universités de Maroua, de Dschang, de Yaoundé I et de Douala. Nous leur avons donné les moyens et les instruments pour réaliser des articulations avec leurs étudiants et animer ainsi les célébrations cette année. C’est une façon de leur donner une occasion de se lancer dans des activités utiles et motivantes pour les étudiants. L’initiative majeure de cet évènement est de soutenir l’exécution d’un opéra lyrique cette année au Cameroun. La préparation de ce spectacle est en cours. Sur place, nous avons 12 musiciens italiens, y compris un directeur d’orchestre. Ils vont travailler pendant leur séjour avec des musiciens camerounais de l’Académie Sainte-Cécile. Ce vendredi, aura lieu la première représentation de ce spectacle, et la deuxième le lendemain. C’est une initiative qui veut montrer l’excellence des talents camerounais. Nous n’avons pas choisi des célébrités mais des amateurs qui se démènent pour devenir des chanteurs d’opéra professionnels. Au Cameroun, il n’existe pas encore un véritable conservatoire. Ce spectacle pourrait aller dans le sens du plaidoyer pour sa création.

Est-il possible de resserrer un peu plus les liens culturels entre le Cameroun et l’Italie à travers l’opéra, un art pas vraiment habituel pour les Camerounais ?
L’opéra c’est une des symbioses les plus parfaites entre la musique, la littérature, entre autres disciplines artistiques. D’ailleurs, l’Italie a toujours eu sa notoriété depuis le 19e siècle grâce à l’Opéra. Bien avant, de nombreux opéras ont été écrits en Italie, tant et si bien que pour tous, l’Opéra est typiquement italien. Mozart a écrit beaucoup d’opéras en italien et quelques-uns en allemand. C’est la musicalité de la langue italienne qui lui confère une telle aura dans l’univers de l’Opéra, ce qui lui a donné une place de choix. L’opéra, évidemment, n’est pas commun à la culture camerounaise, mais il y a de nombreux passionnés, totalement fascinés par cet art musical. C’est pourquoi nous avons pensé à mettre en place cette initiative, car nous avions une certaine assurance qu’il y aura un public. Mon sentiment est que ce spectacle aura du succès, car nous avons rencontré plusieurs personnes avec un certain attachement à ce genre artistique très expressif. Nous espérons avoir un certain impact avec cette initi...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category