Ndogbong : sa compagne dotée par un autre

Après le « toquer porte » en 2018, Nades K. comptait formaliser son union de dix ans avec Chantal Victorine N. en décembre prochain, avant de buter sur des imprévus.


C’est l’histoire d’un ingénieur informaticien dont la relation maritale a connu le bug ultime ce mercredi 9 novembre. Nades K., 49 ans, vivait depuis 2012 sous le même toit que Chantal Victorine N., décoratrice de 34 ans. Le couple, installé à Ndogbong (Douala V), a eu un enfant, mort à l’âge de deux ans, puis un autre, mort-né. Il y a quatre ans, l’homme engage la formalisation de l’union, d’abord par le « toquer porte ». Il comptait finaliser les choses en décembre prochain.
Mais au cours de l’année, deux deuils surviennent dans sa famille, et un troisième dans celle de sa compagne. Ces événements malheureux l’essorent financièrement, et Nades reporte son projet à février 2023. Entre-temps (on ignore exactement quand), Chantal Victorine a entamé une autre relation. Le nouveau « gars », Janvier Léonard L., 39 ans, est cadre dans une société de sécurité.
Il y a environ trois semaines, la décoratrice dit à son compagnon de longue date qu’elle va pour l’enterrement d’un oncle au village. La vérité, c’est que les pourparlers pour sa dot vont commencer. Dot dont la date de versement est arrêtée pour le 5 novembre. Chantal Victorine revient et quand arrive l’échéance et qu’il lui faut repartir, elle déclare à son compagnon qu’après le fameux « enterrement », il y a une assise familiale au sujet des orphelins prétendument laissés par l’oncle…
Chantal Victorine retourne sur Douala dimanche soir. Cette nuit-là, Nades la passe avec une femme « dotée ». Il ne se doute de rien jusqu’à ce qu’un de ses anciens « beaux », frère de Chantal Victorine ayant totalement désapprouvé la manœuvre (il n’avait d’ailleurs pas assist&eac...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category