Douala IV : les populations réhabilitent un pont

L’ouvrage encore en chantier est le fruit des efforts d’habitants des villages Bonendalè I et II, Bonamatoumbè et Sodiko.


L’ancien pont sur la Lobé (à ne pas confondre avec le fleuve et les chutes dans le département de l’Océan), dans la commune d’arrondissement de Douala IV, plus précisément au lieudit Quartier 105, à un jet de pierre du château d’eau de Bonabéri, était déjà vieux. Construit en bois au milieu des années 1980, il avait subi l’usure du temps et devenait dangereux pour la population. En attendant que les pouvoirs publics agissent, le dossier étant en cours de traitement, SM Emmanuel Ndoumbè, chef du village Bonendalè I, a réuni les populations des quatre villages concernés par l’ouvrage (Sodiko, Bonendalè I et II et Bonamatoumbè). Pour un plaidoyer en vue de la réhabilitation provisoire du pont du Quartier 105. L’appel de la chefferie a été entendu, et un million de F a été cotisé. Les travaux ont démarré le samedi 12 novembre dernier.
SM Emmanuel Ndoumbè s’est confié sur la situation à votre journal. « Il faut avouer que ces quatre villages sont les parents pauvres de cet arrondissement qui en compte dix. Dans notre environnement, nous n’avons même pas un kilomètre de pavés. Quand il y aura les grands travaux sur l’axe principal, il faudra que les populations aient d’autres issues de sortie. Cette voie est plus utilisée que l’axe principal, et on gagne 11 km par rapport à la voie principale », a-t-il déclaré.
Sur le site mardi matin, techniciens et populations arboraient des chasubles portant : « Sauvons notre pont ». Les uns et les autres s’attelaient à poser des barres de fer et à fixer des pointes pour le solidifier. Selon le président de la commission des g...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category