En panne de fluidité

Le titre foncier constitue un précieux sésame au Cameroun, au regard de la poussée démographique, l'évolution croissante des demandes de terrains urbains et la multiplication des conflits fonciers. Conscient des difficultés qu’éprouvait l’usager à l’obtenir sous l’empire de l’ancienne procédure d’immatriculation, le jurislateur a décidé d’en faciliter les procédures en 2005. 17 ans plus tard, l’on n’est pas sortis de l’auberge. En effet, obtenir cet instrument, le seul qui sécurise une propriété foncière, relève encore d’un véritable exploit, du fait des lenteurs administratives et de la corruption ambiante qui ont établi leur nid dans ce secteur. Du coup, nombreux sont les usagers qui, confrontés à ce casse-tête, préfèrent jeter l’éponge. Le problème se pose avec tellement d’acuité que « seulement 13% des Camerounais sont propriétaires d’un terrain et 2% des terres sont immatriculées », selon les déclarations du député SDF Joshua Osih lors de la session parlementaire de juin 2021 qui a consacré une plénière spéciale au foncier.
En théorie, le précieux sésame s’obtient en 13 étapes  dont six pour le dossier technique de morcellement et sept pour l’administratif. Le demandeur devrait entrer en possession du document au terme de six mois. Mais en pratique, la réalité est tout autre. Au rang des obstacles qui jonchent le chemin des demandeurs, figurent les arnaques. Pour des raisons fallacieuses, le traitement des dossiers, même complets et ne présentant aucun problème, traîne en longueur. A la manœuvre, des agents véreux qui font tout pour soutirer de l’argent aux usagers à tous les niveaux. Certes, il est possible de les dénoncer, mais très peu de demandeurs y songent de peur des représailles qui pourraient entraîner l’enterrement définitif de leurs dossiers. 
Autre goulot d’étranglement, l’ordonnance de 74 et son décret d’application stipulant que le terrain éligible à l’immatriculation directe, procédure la plus simple et la moins coûteuse, doit avoir été mis en valeur avant le 05 Août 1974. Conséquence, les personnes nées un peu avant ou après rencontrent des difficultés. Le contournement de celles-ci ouvre la voie aux f...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category