Maladies tropicales négligées : les priorités identifiées

Une réunion d’experts bouclée hier à Douala a permis de plancher à nouveau sur le sujet, via l’approche « One Health ».

Les populations du Wouri et celles du reste du Littoral ne sont pas épargnées par les maladies tropicales négligées (Mtn). A la délégation régionale de la Santé, CT a appris que l’envenimation par morsure de serpents par exemple fait partie de ces fléaux qui touchent beaucoup dans la région, et dont il ne faut pas minorer l’impact. De fait, aucune maladie tropicale négligée ne devrait l’être. Heureusement, la croisade contre ces maux va en s’intensifiant, comme l’atteste ce forum délibératif d’experts réunis par l’Oceac (l’Organisation de coordination de la lutte contre les endémies en Afrique centrale) qui a pris fin ce mercredi 14 décembre à Douala.
Il était notamment question d’engagement en faveur des politiques de développement, de formation et de recherche sous le prisme « One Health », dans l’optique d’accélérer le contrôle des maladies tropicales négligées dans l’espace communautaire.
Pour le secrétaire exécutif de l’Oceac, Dr Manuel-Nso Obiang Ada, intégrer le concept « One Health » à la lutte contre les Mtn rendra ce combat plus efficace. Une efficacité qui passe, entre autres choses, par l’identification des priorités en matière d’intervention publique – autre sillon exploré par les experts qui ont échangé pendant trois jours.
L’avis du secrétaire exécutif est partagé par nombre d’experts et de responsa...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category