Gestion participative de Douala : le maire rencontre le Centre-Sud-Est

Le Dr Roger Mbassa Ndinè a échangé avec les différentes communautés de cet ensemble mardi à Bonapriso sur les priorités de développement de la ville.

Renforcer les partenariats pour le développement de Douala et associer tous les acteurs à la gestion urbaine. Ce sont les deux axes à la base de la rencontre entre le Dr Roger Mbassa Ndinè, maire de la ville de Douala, et les communautés du Centre-Sud-Est vivant dans la cité économique, ce 12 décembre 2022. Cette visite de travail s’inscrit dans la démarche de développement participatif engagée par le magistrat municipal depuis son arrivée à la tête de la Communauté urbaine de Douala (Cud) en 2020. Ainsi, après la visite des cantons de la ville, le maire commence la tournée des autres “communautés qui sont ici chez elles, en premier la communauté Centre-Sud-Est”.
Le Dr Mbassa Ndinè a ainsi expliqué à ses interlocuteurs que dans la gestion de la cité telle que voulue par la loi, il y a la gestion participative, qui prescrit d’aller rencontrer les populations. Ceci pour leur dire d’abord ce qui est déjà fait pour améliorer leurs conditions et cadre de vie, ensuite pour les écouter et recueillir leurs préoccupations et suggestions pour le développement urbain de Douala. Le maire a aussi sollicité l’aide de l’ensemble Centre-Sud-Est dans la résolution des questions épineuses qui bloquent le processus d’urbanisation harmonieuse de la cité. Du côté de l’ensemble, le porte-parole du groupe, le patriarche Samuel Wo’o Nko’o, a réitéré le soutien des communautés Centre-Sud-Est aux objectifs de modernisation de la ville.
Les deux parties ont ainsi échangé sur divers volets : éclairage public, routes, assainissement, eau et électricité, désordre urbain, emploi, santé, éducation, insécurité, etc. Le comportement des populations a été décrié à plusieurs reprises en matière par exemple d’hygiène et de salubrité, avec des riverains qui déversent leurs déchets dans les drains et caniveaux, ce qui favorise des inondations ; l’action humaine néfaste est aussi notée sur le vandalisme des biens publics comme les feux tricolores ou les câbles. A titre d’exemple cité par le maire, 9km de câbles électriques on...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category