Lutte contre l’insécurité : pas de moto-taxis après 20h

Décision prise par le gouverneur du Littoral hier, suite à la vague de violence et d’insécurité perpétrée par des fauteurs de trouble depuis 48 heures à Douala.

L’annonce a été faite hier, 14 décembre, par voie de communiqué de presse rendu public au cours de la réunion de crise présidée par le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Y ont pris part, le préfet du Wouri, le procureur de la République, les hauts responsables des forces de sécurité et de défense.
Il en ressort que dès la signature de la décision y relative, la circulation des mototaxis est suspendue dans la ville de Douala de 20h à 6h jusqu’à nouvel avis. Le communiqué de presse précise qu’il s’agit d’une mesure prise à titre conservatoire pour pallier les dérives et autres perturbations éventuelles programmées. La fermeture de débits de boissons et salles de jeux des bars dans certains quartiers ciblés ; l’interpellation systématique de colporteurs de fausses nouvelles y compris dans les réseaux sociaux et leurs complices, suivie de leur déferrement devant les parquets compétents ; l’interdiction du port de machettes, couteaux et autres objets tranchants et contondants, font partie de la série de mesures conservatoires prises par Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, a été chargé de signer les décisions relatives aux différentes mesures.
Le communiqué de presse précise : « La ville de Douala est en proie à des actes de violence et de vandalisme perpétrés par des fauteurs de troubles dont l’affreux objectif est de créer des soulèvements populaires pour mettre à mal la stabilité des institutions ». Le même communiqué informe que la journée du 13 d&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category