Aménagement de Douala : des solutions contre les inondations

Des chercheurs du Cameroun et de France ont développé plusieurs modèles présentés jeudi et vendredi lors de journées scientifiques à l’Institut universitaire de Technologie.


L’Institut universitaire de Technologie (Iut) de l’université de Douala a accueilli, les 15 et 16 décembre 2022, les journées scientifiques du Laboratoire des technologies et des sciences appliquées (Ltsa). Des journées placées sous le thème : « Modélisation avancée des écoulements de surface en zone intertropicale ». La rencontre se déroulait dans le cadre du projet AMFoDUC, qui réunit une équipe d’étudiants et chercheurs d’universités et d’instituts de recherche camerounais et français. La zone d’investigation est le golfe de Guinée, avec des interactions entre les écoulements fluviaux et l’océan, ainsi que les conséquences dans le développement des villes côtières. Douala est le premier point d’étude.  L’équipe travaille donc sur la modélisation avancée des inondations dans la ville, dans un contexte d’urbanisation intense et de changements climatiques.
Selon le Dr Raphaël Onguene, porteur du projet pour l’université de Douala, AMFoDUC fait suite au projet « Douala ville durable ». Un premier projet qui a permis de collecter un ensemble de données environnementales. Le Dr Onguene explique : « La zone de "Douala ville durable" se limitait au Tongo-Bassa. Mais on s’est rendu compte qu’il y avait une grosse influence des autres compartiments et en particulier du Wouri, surtout dans la partie aval du fleuve. L’idée est d’étendre cette modélisation à tout le grand bassin versant Wouri. Et faire un ensemble de cartes de scénarios en tenant compte de ces différents éléments. » Des cartes dont quelques-unes ont été présentées lors des journées scientifiques. Un modèle par exemple permet à l’équipe de suivre en temps réel, au fur et à mesure qu’il pleut, la circulation de l’eau dans une zone inondable à Douala, sa vitesse, le nombre de maisons impactées, etc. A côté de cela, le chercheur français Alexis Chaigneau de l’Institut de recherche pour le développem...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category