Ouest : les reines mères s’activent

C’est sur une note de satisfaction que l’assemblée générale du Réseau international des princesses et reines mères (Riprem) a pris fin, jeudi 8 décembre 2022 à Bangoulap, localité située à environ 5 km de Bangangté dans le département du Ndé. « Mes sentiments de fierté et de reconnaissance à toutes les reines mères ainsi qu’aux différents partenaires du réseau, qui ont pris l’engagement d’investir et d’accompagner le chef de l’Etat dans la politique Énergie verte. Nous avons investi près de 625 millions de F pour le bien des femmes, des filles des chefferies. Notre objectif est d’accompagner le gouvernement dans la réalisation de ses projets », a félicité la présidente de cette fondation internationale. Célestine Ketcha Courtès, par ailleurs ministre de l’Habitat et du développement urbain, clôturait ainsi les travaux qu’elle a coordonnés en présence du secrétaire général des services du gouverneur, Adray Epente Tazeu.
Éducation des jeunes filles, autonomisation des femmes, électrification des chefferies traditionnelles et surtout lutte contre le Covid-19, l’opération de charme menée par le Riprem en 2022 et dans les années antérieures affiche un « bilan élogieux », selon sa présidente. Les Reines mères se sont illustrées notamment par leur fidélité et leur souci d’assister « les populations vulnérables en leur apportant, par des œuvres remarquables, de la joie au cœur. Ce qui a marqué les autorités administratives de la région de l’Ouest &...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category