Objets d’arts spoliés : cahier d'un retour

Le plaidoyer pour la restitution des œuvres volées pendant la période coloniale commence à porter des fruits.

La chefferie traditionnelle Nso basée dans la région du Nord-Ouest entrera bientôt en possession de la statuette de la reine mère « Ngonnso ». L’objet spirituel et culturel a été remis au Fon Nso, Sehm Mbinglo, à la suite d’une rencontre nationale des directeurs de musées allemands possédant des collections camerounaises. C’était en novembre dernier à Berlin. La statuette avait été emportée par l’officier colonial Kurt Von Pavel et placée au Musée ethnologique des musées nationaux de Berlin en 1903. Elle n’est pas encore au Cameroun, mais gardée en lieu sûr par le chef Nso.
Ce dénouement heureux marque un pas important dans la démarche de rapatriement des objets culturels pris à l’Afrique lors de la période coloniale et emportés en Occident. Le Cameroun, comme les autres pays du continent est résolument engagé dans le processus. Ainsi, le 26 octobre 2021, le président de la République a marqué son accord, habilitant Leurs Majestés Sehm Mbinglo, Fon de Nso et Paul Milord Bwanga, chef supérieur du canton Bell Bell à entrer en négociation avec les musées allemands pour le rapatriement des objets d’arts patrimoniaux qui s’y trouvent. Cette habilitation suivait celle déjà donnée à Sa Majesté Hamidou Bello, lamido de Tibati, pour la même cause. 
Cette opération est le résultat de la Stratégie nationale pour la mise en œuvre des activités de ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category