Festival Madiba : sous le signe de la diversité culturelle

L’évènement de dimanche à Bona’Anja Siga-Bonjo a été marqué par la participation de déplacés internes, des Musgum et de la troupe royale du Noun.


Bona’Anja Siga-Bonjo, département du Nkam, région du Littoral, en cette matinée du 5 février 2023. Des festivaliers dégustent du poisson braisé sur les berges du fleuve. Ils touchent ainsi du doigt l’un des éléments culturels phares des Sawa. Une culture mise en vitrine ce dimanche à Bona’Anja Siga-Bonjo, lors de la 5e édition du Festival culturel Madiba, le Festival de l’eau. L’évènement est initié par SM Narcisse Mouelle Kombi, chef traditionnel de Bona’Anja Siga-Bonjo. Cette 5e édition a été célébrée en présence du gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, représentant personnel du président de la République. Y ont également pris part le préfet du Nkam, Che Patrick Ngwashi, le maire de la ville de Douala, Dr Roger Mbassa Ndinè, ainsi que des responsables politiques et traditionnels de la région.
En lever de rideau de ce festival couru, un groupe de déplacés internes a entonné un chant de communion, hymne à la paix et à l’unité. Plusieurs rites de purification suivront. Notamment les rites de l’eau, du feu et de purification de l’univers. CT apprendra sur place que le rite de l’eau est une tradition séculaire qui tire ses origines des différents affluents des fleuves Nkam, Moungo et Wouri, situés à une cinquantaine de km de Bona’Anja Siga-Bonjo. SM Narcisse Mouelle Kombi a lui aussi communiqué avec les ancêtres au rythme des tam-tams les rites, place a été faite aux prestations. Notamment la danse guerrière, exécutée par la communauté Musgum, fortement représentée à Bona’Anja Siga-Bonjo. Ensuite, la troupe royale du Noun a électrisé la scène avec une performance spectaculaire qui a suscité des salves d’applaudissements. Les Sawa vont ensuite entrer en sc&egra...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category