Pierre Emmanuel Tabi : un appétit de diplomate

Après une longue absence sur la scène publique, l’ancien directeur de l’IRIC entre 2012 et 2017 espère rebondir au Sénat.

Pierre Emmanuel Tabi s’était éclipsé de la scène publique et médiatique depuis quelque temps. Après son bail à la tête de l’Institut des Relations internationales du Cameroun entre 2012 et 2017, le diplomate chevronné, ministre plénipotentiaire hors échelle, était retourné à la discrétion qu’on lui connaît. Consacrant désormais une grande partie de son temps au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti politique pour lequel il milite depuis le 22 juin 1985, date de son adhésion. On le remarquait alors très souvent lors des réunions de la délégation permanente départementale du Mfoundi au sein de laquelle il assume les responsabilités de chargé de mission. Mais, après cette étape, l’homme de 66 ans se dit désormais prêt à revenir au-devant de la scène avec une autre casquette : celle de sénateur. Pierre Emmanuel Tabi figure sur la liste du RDPC en compétition dans le Centre avec le Front des démocrates camerounais. « Ma candidature est portée par quelques motivations essentielles. L’appel du président national du RDPC en faveur de l'émergence de nouvelles figures au Sénat a trouvé un écho favorable en moi », explique-t-il.
Ce dernier compte alors mettre, a...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category