Nécrologie : au revoir Corry !

La chanteuse qui a fait les belles premières heures du groupe Macase est décédée hier à Paris des suites de maladie à l’âge de 45 ans, ont confirmé ses proches.

Corry Denguemo, la grande sœur, la guerrière, n’est plus. Cette sombre réalité, au-delà de mettre le monde artistique camerounais sous le choc, l’attriste et le bouleverse. La maladie a eu raison de la chanteuse, voix féminine phare du groupe Macase à ses heures de lumière. Elle s’en est allée hier à l’âge de 45 ans, après avoir « passé quelques jours sous observation à l’hôpital », ont expliqué les proches. Les membres de Macase ont eux aussi appris la terrible affaire dans la plus grande stupéfaction. « Elle avait encore tant de choses à donner pour la musique », regrette Ruben Binam Bikoï, un des fondateurs du groupe. Corry Denguemo, c’est l’une des figures majeures de la grande aventure des Macase, entre 1997 et 2005. Elle quitte le groupe en 2011 pour explorer d’autres pistes musicales. Elle arrive dans la « Case » peu de temps après sa création. Le groupe est à la recherche d’une chanteuse après que sa principale voix féminine, Nelly Atangane, s’en est allée poursuivre ses études au Gabon à la demande de ses parents. 
Corry comme deux autres jeunes femmes, réponde à l’appel à candidatures lancé par les Macase pour dénicher la perle rare. Des trois chanteuses aux portes des sélections, Corry Denguemo sera retenue. D’abord pour un concert ponctuel, puis pour des invitations de plus en plus régulières. C’est finalement entre 1997 et 1998, qu’elle s’impose en patronne. Paradoxe quand on sait qu’avant Macase, Corry était rappeuse. « Je ne savais pas du tout chanter. C’est grâce à Macase que je l’ai appris. Sortant du milieu du rap, je voulais faire de la musique éclectique. J’ai retrouvé cela dans Macase. Macase c’est ma maison, mon abri, ma case, mon école », confiait-elle dans un entretien à CT à l’occasion de la célébration des 20 ans du groupe en 2017. Libre de laisser exploser sa créativité chez Macase, Corry fait des propositions de compositions. La première qui aura sa marque, c’est la célèbre chanson « Etam », écrite avec Blick Bassy
La musicienne a été de tous les succès, de toutes les batailles aussi. Elle est là quand Macase est sacré révélation de l’année au Cameroon Awards ave...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category