Hôpital général de Garoua : les dirigeants installés

Le président du conseil d’administration, le directeur général et son adjoint ont pris fonction hier.

Les choses sont allées vite. Très vite même. Deux semaines après leur nomination par le Président de la République, les premiers dirigeants de l’Hôpital général de Garoua entrent officiellement en scène. Hier à Garoua, sous une chaleur de plomb, le ministre de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie, entouré des autorités locales, a procédé à leur installation. Mahoundé Tobi, président du conseil d’administration ; le Pr. Hamadou Ba, directeur général et le Dr Bello Figuim, directeur général-adjoint ont reçu les clés de cette formation hospitalière de première catégorie. Quatre mois après son inauguration, le 18 octobre dernier, par le Premier Ministre, chef du gouvernement Joseph Dion Ngute, l’établissement qui se dresse fièrement à Djoumassi, sur la route de Gashiga accueille donc ses nouveaux responsables. Au nom des populations de Garoua, le maire de la ville, le Dr Ousmaïla Mohamadou, a remercié le chef de l’Etat pour le joyau, construit avec le soutien de la Corée du Sud. 
En installant les nouveaux responsables dans leurs nouvelles charges, le ministre de la Santé publique a demandé aux premiers dirigeants de cet hôpital de première catégorie de prêcher par l’exemple et de suivre les règles qui régissent la bonne gouvernance. « Aucun abus ne vous sera toléré », a prévenu Manaouda Malachie à l’équipe conduite par Mahoundé Tobi. Né à Baschéo en 1967 à Baschéo, département de la Bénoué, cet inspecteur principal des régies financières formé à l’Enam, occupe les fonctions de directeur des Affaires générales au ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat. Membre de la communauté Fali, il est conseiller régional du Nord sous la bannière du RDPC et chef de 3e degré de Ngoutchoumi. Le PCA va s’appu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category