Une autre niche pour les caisses de l’Etat

La lettre de voiture est ce document-là qui est remis à tout chauffeur transportant des produits issus de carrière (sable, gravier, etc.) pour une destination donnée. La loi de finances 2023 l’a institutionnalisée avec pour objectif de faciliter les activités liées à l’exploitation des produits issus des carrières industrielles. Il y a aussi qu’avec ce document, le consommateur a la garantie de recevoir exactement la quantité de produits commandée.  Pour un meilleur suivi et surtout l’atteinte des résultats escomptés, des responsables du ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique et ceux des Finances se sont déployés pendant les dernières semaines de l’année dans les carrières commerciales pour sensibiliser les acteurs à l’utilisation de cette lettre, ainsi que sur la démarche à suivre pour son obtention. 
Si l’avènement de ce document est une bonne nouvelle pour les acteurs du secteur avec notamment la réduction des tracasseries routières, il représente une aubaine pour les caisses de l’Etat, à travers les recettes qui y sont prélevées. De source proche du dossier, le paiement de manière spontanée de cette lettre devrait permettre à l’Etat de mobiliser un à deux milliards de F par exercice budgétaire. Une niche donc pour les caisses de l’Etat qui ne lésine sur aucune source pouvant servir à financer ses projets de développement. Il a désormais une vision plus claire de ce secteur à travers la réforme qui vient d’être faite. Qui dit traçabilité dit clarté sur les ressources engrangées et donc meilleure contribution du secteur minier au produit intérieur brut.  Plus question donc pour un exploitant de déclarer moins que ce qu’il a sorti de sa carrière. 
D’autres acteurs devraient également en bénéficier, notamment les communes concernées par ces exploitations. Mais au-del...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category