Agressions sur l’axe Douala-Édéa : quatre suspects interpellés

Toutes les mesures vont être prises pour éradiquer le phénomène selon le gouverneur de la région du Littoral qui était face à la presse hier.

Le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a donné hier un point de presse au sujet des agressions perpétrées dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 mars 2023 sur la nationale N°3 entre Douala et Edéa, et sur la sécurité avant, pendant et après les dernières sénatoriales. La rencontre avec les hommes de médias et les responsables sécuritaires s’est tenue dans ses services. D’après le patron de la région, plusieurs gros porteurs (bus de transport interurbain) ayant à bord des passagers et des véhicules de particuliers ont été victimes d’agressions. Des méfaits perpétrés à l’aide de pierres capables de briser des vitres. 
Illustration avec le cas d’un conducteur d’un bus de transport, aux environs de 21h dimanche. Son pare-brise reçoit un gros caillou qui casse la glace et se retrouve dans le véhicule. Sentant le danger, le conducteur poursuit sa route et va immobiliser le véhicule un peu plus loin, dans une agglomération plus éclairée que le lieu de l’agression, afin de d’estimer l’étendue des dégâts. Trois autres gros porteurs vont subir la même chose, tout comme des voitures de particuliers. Informés aux environs de 23 h, le gouverneur de la région du Littoral et les responsables de la sécurité vont prendre immédiatement des mesures et quatre suspects seront interpellés. Hier lundi en début d’après-midi, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua s’est exprimé sur le phénomène qu’il a qualifié de naissant et a annoncé des mesures pour nettoyer les zones cibles d’agression. « Des opérations coup de poing vont être menées et les personnes arrêt&ea...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category