Nyalla : il confisque la tenue de sa camarade

Magellan, 18 ans, a finalement été excédé par l’attitude de Charlène, 16 ans, objet d’une cour coûteuse mais infructueuse depuis le début de l’année scolaire.

C’est une histoire d’amour scolaire à sens unique qui pourrait mal finir pour un des protagonistes. En l’occurrence Magellan T., 18, élève en Form 5 dans un collège privé du côté de Nyalla-Nkolmbong (arrondissement de Douala III). L’adolescent s’est entiché de Charlène E., sa camarade de classe, de deux ans sa cadette. Le coup de foudre se serait produit en début d’année scolaire. Magellan a engagé une cour assidue, agrémentée d’attentions diverses à l’endroit de Charlène, qu’il emmenait parfois manger, quand il ne lui offrait pas des vêtements, ou un peu d’argent… La jeune fille acceptait les cadeaux, pas les avances.
Le premier trimestre s’est achevé en « mode attente » pour Magellan. A la reprise, le scénario a été reconduit. Si le dragueur continuait à offrir des plats ou des sandwiches à l’élue de son cœur, lui était essentiellement nourri d’espoir. Au 3e trimestre, son « dossier » était quasiment au même niveau qu’au moment de son entrée en matière : à l’étude. Charlène lui demande alors d’être un peu patient… Magellan finit par comprendre qu’il est mené en bateau. Et que même avec du temps additionnel, il ne parviendra à rien à moins d’être plus offensif.
Mercredi dernier, le jeune homme a engagé un pressing haut. En substance, il a dit à Charlène que l’année était en train de finir, et qu’il était donc temps qu’elle dise quelque chose de concret. « Ne sois pas pressé », lui aurait-elle alors répondu. Ce message n’est pas passé. Le lendemain, profitant d’un cours de sport, Magellan va ouvrir le sac de Charlène et prendre sa tenue de classe. L’adolescente ne fera donc pas le cours suivant. Le lendemain, venue à l’école sans tenue, elle n’accèdera pas à l’établissement.
Sur le chemin retour, elle croise son père, chauffeur dans une entreprise de téléphonie mobile. Elle lui dit qu’un camarade a confisqué sa tenue. A la question « pourquoi ? », elle ne répond pas. Son géniteur la ramène à l’éc...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category