Développement de Douala IV : Mambanda, quartier pilote

La zone abrite désormais divers projets dans le cadre du programme de planification urbaine et d’infrastructures dans les contextes migratoires, fruit du partenariat avec Onu-Habitat.

Du fait de certaines de ses spécificités, dont la démographie galopante, conséquence du flux de déplacés internes, la commune de Douala IV a été retenue par Onu-Habitat pour la mise en œuvre du Programme de planification urbaine et d’infrastructures dans les contextes migratoires. Le plan d’action, fruit de l’implémentation dudit programme, a été élaboré et Mambanda est le quartier dans lequel ledit programme sera exécuté en priorité.
Le « Plan d’action pour une commune de Douala IV résiliente à l’échelle de la future métropole de Douala » a été récemment présenté à Yaoundé au cours du colloque regroupant les parties prenantes de ce programme d’Onu-Habitat. Le diagnostic de Mambanda, réalisé par les experts d’Onu-Habitat, a permis de mettre en évidence des problématiques qui vont être adressées grâce à la mise en œuvre du programme de planification urbaine. Mambanda accueille près de 30% de la population de Douala IV, et environ 24% des personnes déplacées internes. Le quartier soufre d’isolement dû à un maillage routier morcelé et insuffisant. L’accès aux services de base (eau potable, électricité, collecte des ordures) est limité. Il en est de même de l’accès aux équipements scolaires, récréatifs et de santé.
En réponse à ces problématiques, une stratégie urbaine à l’échelle de Mambanda a été élaborée, et des axes d’action identifiés. Notamment, le renforcement des infrastructures routières pour faciliter les échanges intercommunaux et le bon fonctionnement des activités économiques. Cet axe prévoit  l’amélioration de la route principale (nouvelle route) en termes de réaménagement des trottoirs, de l’éclairage, des caniveaux, et de la végétation. Il est également question de mieux structurer le réseau routier par la construction de voies reliant la route principale aux routes tertiaires.
Autre volet, la protection et la valorisation de l’environnement, afin de garantir un cadre de vie durable, sain et sûr. Ceci se traduira par la protection et la restauration d’espaces naturels tels que les mangroves, les zones boisées et les...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category