Citoyenneté : des actes de naissance pour 200 nécessiteux

Les bénéficiaires, essentiellement des déplacés internes du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, ont reçu le document au cours d’une cérémonie organisée par la mairie de Douala IV le 9 mai 2023.

Un des journalistes du groupe Balafon a récemment manqué l’opportunité d’aller représenter son Pdg, Cyrille Bojiko, à une rencontre en France parce qu’il n’avait pas d’acte de naissance. Le fait, relaté par M. Bojiko, invité de la cérémonie de remise d’actes de naissance aux enfants et jeunes nécessiteux de Douala IV ce 9 mai, a permis d’illustrer l’importance de ce document. Du fait de la crise sécuritaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, de nombreux compatriotes ont perdu leurs papiers. Il se trouve que la commune de Douala IV accueille beaucoup de ces déplacés internes. Elle a donc songé à adresser ce problème.
L’établissement et la distribution d’actes de naissance aux enfants et jeunes nécessiteux est le fruit de la collaboration entre la mairie de Douala IV et Onu-Femmes. Le maire de Douala IV, Pr. Edouard Hervé Moby Mpah, a indiqué d’entrée de jeu que les tribulations de la vie peuvent parfois plonger l’Homme dans une grave détresse, au point de lui ôter son identité. « Celui qui n’a pas d’identité ou celui qui la perd n’existe plus, car celui qui n’a pas d’identité ne peut bénéficier de la citoyenneté », a déclaré le maire. En ce qui concerne les résidents et autochtones de Douala IV, la précarité des conditions de vie et surtout la négligence des parents expliquent le fait que beaucoup d’enfants n’aient pas d’actes de naissance. En remettant ce document aux bénéficiaires, les autorités administratives, judiciaires et municipales ont conseillé aux parents d’y accorder le plus grand soin.
« Je suis heureux d’avoir pu obtenir l’acte de naissance de mon enfant. Je ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category