Baccalauréat général : 30 590 candidats dans le Littoral

Ils ont commencé hier avec les épreuves de philosophie pour certains, de littérature et langue pour d’autres.

Thérèse Epiphanie Ndjel II, élève du collège évangélique de New Bell, dans l’arrondissement de Douala II, affronte le baccalauréat T I (Technologies de l’information) depuis hier lundi. Son centre d’examen est le lycée Joss de Douala. A 11h, elle avait terminé l’épreuve de littérature qui a ouvert le bal dans cette filière – durée, trois heures. Le choix de Thérèse s’est porté sur la dissertation, l’un des deux sujets proposés. Pour un début, tout baigne d’après les échanges qu’elle a avec ses camarades. Dans l’après-midi il était prévu les épreuves de langue française, de réseau et sécurité ainsi que d’informatique.
Ce mardi, les candidats du baccalauréat TI affrontent notamment les mathématiques et l’anglais. Pour le chef de mission du baccalauréat au lycée Joss de Douala, tout se passe bien : 771 candidats étaient attendus, 763 se sont présentés. Pour les huit absents, l’on ignore les raisons de leur non présence au centre d’examen. Juste à côté du secrétariat de l’examen, une salle pour les malvoyants. Deux candidats sont présents avec tout le matériel nécessaire pour le bon déroulement des épreuves.
Dans la région du Littoral, 30 590 candidats affrontent donc depuis hier le baccalaur&eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category