Santé mentale et support psychosocial : les partenaires formés

Des acteurs sociaux impliqués dans l’accompagnement des survivants de violences basées sur le genre dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest participent à un atelier de trois jours à Douala.

L’atelier de formation sur la santé mentale et le soutien psychosocial, destiné aux fournisseurs de services VBG (violence basée sur le genre) s’est ouvert hier 31 mai 2023 à Douala. La session de trois jours a été lancée par Gisèle Caroline Ekoh, délégué régional du ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille. La rencontre prévue jusqu’à demain, 2 juin, est organisée par le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) à l’adresse de ses partenaires. Elle rassemble une quarantaine de participants issus des organisations de la société civile impliquées dans l’accompagnement des victimes et survivants des VBG dans les régions en crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.
L’objectif de la formation a été rappelé par Liliane Munezero, la coordonnatrice GBV (Gender-based violence) pour Unfpa au Cameroun. « Nous voulons nous assurer que les organisations partenaires avec lesquelles nous travaillons ont la capacité et les compétences d’offrir des services de qualité dans la réponse aux VBG, mais aussi dans la santé mentale », a-t-elle expliqué. Dans le détail, il est question d’aider les professionnels (travailleurs sociaux, gestionnaires de cas et conseillers psychosociaux) qui entrent en contact direct avec les survivants au quotidien, à avoir les compétences et les connaissances nécessaires sur la façon de traiter les cas de VBG. Ceci en fournissant des services de soutien psychosocial centrés sur les survivants et adaptés à l’âge et au sexe.
Ainsi, pendant trois jours, les participants et experts échangent sur les concepts fondamentaux, les notions de base, les types et le contenu des services de santé mentale et soutien psychosocial (Mental health & psycho-social s...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category