Chaîne des foyers St-Nicodème : des oasis pour près de 300 enfants

Le savoir-faire de ces enfants a été exposé au public samedi dernier à l’occasion de la semaine culturelle consacrée aux 15 ans de l’institution caritative.

Tenues africaines, salons en rotin, objets d’art etc., fruit du travail des enfants en situation de handicap encadrés par les responsables et bénévoles de la Chaîne des foyers St-Nicodème à Douala. Chaîne constituée de cinq centres opérationnels, qui accueillent les enfants de la rue pour les uns et les enfants en situation de handicap pour les autres. A en croire Henri Fohom, encadreur du foyer de la Formation professionnelle et de l’insertion de Nylon-Brazzaville (Douala III), plusieurs de leurs pensionnaires ont déjà réussi à s’insérer, malgré des difficultés au niveau de l’appropriation du projet personnel par les jeunes. « Même s’ils chutent de temps à autre, nous ne les abandonnons pas. Notre souci c’est d’amener ces jeunes à être bien accrochés aux projets dans lesquels nous les accompagnons. Cependant c’est une mission qui incombe à tous », a-t-il révélé samedi dernier, à l’occasion de la semaine organisée pour les 15 ans de l’institution.
L’une des difficultés majeures est le transport des pensionnaires. L’objectif phare de la semaine culturelle organisée par la Chaîne des foyers St Nicodème était donc de susciter des donateurs afin d’acquérir un car de transport pour les enfants en situation de handicap moteur. Le responsable du foyer « Soleil levant », Sœur Laura Koutche, a indiqué que la chaine souhaite voir tout le monde s’impliquer. « S’il y a des personnes vulnérables, il faut qu’il y en ait de sensibles pour s’impliquer dans cette mission qui est de remettre debout les personnes en situation de handicap, de donner la chance aux enfants de la rue et aux jeunes en difficulté, afin qu’ils ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category