Centre multifonctionnel de Bepanda : l’heure de la relance

C’était la préoccupation centrale de l’Assemblée générale de l’œuvre sociale jeudi dernier à Douala.

Une session de la relance. C’était la finalité de l’assemblée générale ordinaire du Centre multifonctionnel de Bepanda pour personnes socialement vulnérables (Cmb), tenue le 3 août 2023 à Douala. Les assises étaient présidées par Henri Nyambi III Dikosso, conseiller technique N°1 au ministère des Affaires sociales. Il représentait ainsi le ministre Pauline Irène Nguéné, présidente de l’Assemblée générale du Cmb. Le maire de la ville de Douala, Roger Mbassa Ndinè, président du comité de gestion du centre, était quant à lui représenté par Roger Kingue Edjenguele, directeur adjoint à la Direction de la Culture et du Tourisme, des Affaires sociales, de la Jeunesse et des Sports (Dctajs) à la Communauté urbaine de Douala (Cud).
L’objectif principal de la session était l’examen et l’adoption des instruments nécessaires à la relance des activités de l’œuvre sociale. Ces instruments sont le plan d’action, le budget et tout autre document stratégique nécessaire au bon fonctionnement du Cmb. L’Ag a donc adopté un budget 2023 équilibré en recettes et dépenses à 137 580 000 F, tout comme le projet de plan d’action présenté.
Les travaux de jeudi font suite à l’AG extraordinaire tenue à Yaoundé le 21 juin dernier et à l’issue de laquelle les orientations stratégiques de l’œuvre sociale avaient été prescrites par le ministre. Selon Henri Nyambi III Dikosso, il était ainsi question lors de la session ordinaire de s’assurer « que le centre multifonctionnel de Bepanda pour personnes socialement vulnérables est de nouveau en capacité de production de biens et services afin de lui ouvrir la voie pour une reconfiguration de son statut juridique et une nouvelle orientation plus stratégique. »
De fa&ccedi...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category