Conseil régional : le Littoral s’évalue

Quitus a été donné jeudi au président du conseil d’entamer des négociations avec l’organisme Wiff, des Nations unies, pour les obligations vertes.

« Réaliser notre plan régional de développement est pour le moment la priorité du Conseil régional. Nous réalisons les projets dévolus aux municipalités, nous leur donnons un coup de main. Cependant, on nous jugera sur les projets structurants qui passent par les obligations vertes ». C’est en ces termes que s’est exprimé Polycarpe Banlog, président du Conseil régional du Littoral, ce 10 août 2023, à la clôture de la deuxième session ordinaire de l’instance. Après trois jours de travaux en commission et en plénière, tenus à l’auditorium de la mairie d’arrondissement de Douala V. Au programme, l’évaluation du fonctionnement à mi-parcours du Conseil régional au titre de l’exercice 2023, l’examen des collectifs budgétaires ainsi que différentes délibérations.
A l’issue des travaux, des observations et recommandations ont été faites. Notamment celle qui donne quitus au président du Conseil régional d’entamer des négociations avec l’organisme Wiff, démembrement des Nations unies, pour les obligations vertes. Selon Polycarpe Banlog, on passe par les obligations vertes avant d’arriver aux projets d’infrastructures.
Dans son allocution de clôture, Dimani Bala, représentant du gouverneur du Littoral, a dit son appréciation pour les accords ayant permis d’atteindre les objectifs fixés. « Je me réjouis de l’esprit de dialogue qui a prévalu durant les travaux, ainsi que du climat de confiance et de partage qui a régné pendant les débats. La rigueur et la ténacité dont vous avez fait preuve me donnent la certitude que cette session fera avancer considérablement l’exécution du budget adopt...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category