Travailleurs migrants : les droits garantis

Un document de politique élaboré et remis au ministre du Travail et de la Sécurité sociale vendredi dernier.

Un document de politique qui permet de donner des possibilités d’orientation d’une meilleure gestion des migrants. Après un an de travail sur la politique de migration de main-d’œuvre au Cameroun, le document apportant des solutions à la problématique a été remis vendredi dernier au ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona. C’était en présence de plusieurs membres du gouvernement, et de représentants d’organismes internationaux comme la Commission de l’Union africaine et le Système des Nations unies. Cette restitution est l’aboutissement d’un long processus participatif qui a permis d’identifier les problématiques liées à la migration de main-d’œuvre. Cette migration portée par l’envie d’avoir un travail décent, d’aller trouver des opportunités d’emplois permettant de vivre de manière décente. 
L’élaboration de cette politique a consisté en l’identification des problèmes liés à l’accueil et à l’installation des étrangers sur le sol du Cameroun. Mais aussi aux départs de Camerounais vers l’étranger. « Dans beaucoup de pays, les départs et les entrées sont bien encadrés avec des conditionnalités. Mais ce qu’on a observé dans la question de la migration de main-d’œuvre c’est que, que ce soit les sorties ou les entrées au Cameroun, rien n’est encadré. On obtient tout simplement le visa de touriste et ensuite on le transforme en visa de long séjour », explique Evelyne Ndipondjou, consultante internationale. Conséquence, impossible pour l’État du Cameroun de savoir où la personne est installée, ce qu’elle mène comme activité, ce que son entreprise génère comme revenus, etc. Par ailleurs, le document de politique sur la migration de main d’œuvre indique qu’au niveau des flux sortants, il est observé une fuite des cerveaux. « L’Etat investit énormément, de l’éducation primaire à l’université. Et puis à la fin, les meilleurs s’en vont et travaillent pour les autres », p...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category