Journée de la Paix : Edéa barre la route aux divisions

Une marche organisée dans la ville le 30 septembre dernier, pour appeler à plus de cohésion sociale.

Le département de la Sanaga-maritime s’est joint à l’élan national de célébration de la paix le samedi 30 septembre dernier. Pour cette 2e édition de l’événement, Edéa, chef-lieu du département, a abrité une marche, à laquelle ont notamment pris part le maire de la ville, Dr Albert Emmanuel Nlend, les maires d’arrondissement, ainsi que des populations. « C’était un moment de communion pour réaffirmer, en ce jour spécial, l’option d’Edéa de rester un havre de paix, de cohésion sociale et d’unité nationale », explique un responsable de la Communauté urbaine.
La manifestation publique a été aussi l’occasion pour les divers élus locaux et autres leaders de rappeler les dangers de la désinformation, qui vise notamment la jeunesse à travers les réseaux sociaux. Autre danger, les discours incitant à la haine, au tribalisme, à l’intolérance, qui prolifèrent également via les mêmes canaux.
Pour le maire de la ville, qui a réaffirmé pour la circonstance son soutien aux idéaux de paix du président de la République Paul Biya, la Journée de la paix au Cameroun apparaît comme une occasion idoine de rappeler l’importance de ces idéaux, et de raffermir leur attachement à ceux-ci. Dr Albert Emmanuel Nlend s’est appuyé sur le thème retenu cette année par les Nations unies, à savoir « Action en faveur de la paix : nos ambitions pour les Objectifs mondiaux », pour appeler à la mobilisation collective en faveur de la paix. Il sera souligné que le d&eacut...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category