Fait divers : elle tente de regagner le foyer 12 ans après

Marthe Angèle N. est revenue chez son époux jeudi dernier, suite au décès du concubin pour lequel elle l’avait quitté en 2011, emmenant leurs quatre enfants.

La brigade de gendarmerie d’Akwa-sud a été saisie ce jeudi 5 octobre par un tiers, pour un motif peu banal : un homme refusant d’admettre son épouse dans le foyer. Rendus sur les lieux, au quartier Bonadibong (Douala 1er), les pandores vont découvrir que l’affaire est plus compliquée que ça. Saturnin E. N., 57 ans, ancien de la marine marchande aujourd’hui à son compte, ne semblait pas disposé à laisser entrer chez lui une dame flanquée de quatre enfants. Bien qu’il se fût agi de son épouse et de sa progéniture. Selon les informations obtenues par CT, la cause en remonte à 2011.
Cette année-là, alors qu’elle est mariée à Saturnin depuis huit ans et qu’ils ont quatre enfants, Marthe Angèle fait la connaissance d’un exploitant forestier de passage à Douala, un certain Ali M. La relation prend une tournure telle que la femme quitte son mari pour cet amant, qui a épouse et enfants à Yaoundé. Mais qui travaille à Yokadouma (région de l’Est), où il vit seul. Marthe Angèle l’y retrouvera, avec sa progéniture.
Marthe Angèle et Ali vont vivre maritalement jusqu’à ce que la mort les sépare. L’homme rend l’âme en juin 2022 à l’hôpital régional de Bertoua, de suites de maladie. Sa famille est naturellement informée, sa dépouille conduite à Yaoundé. On ignore si l’épouse était au fait de sa double vie. Ce qui est su, en revanche, c’est qu’après les obsèques, elle a pris la route de Yokadouma.
Durant sa période de concubinage, Ali M. aurait construit une maison et une mini-cité, en plus d’équiper un restaurant (ouvert dans l’entreprise pour laquelle il travaillait) que Marthe Angèle tenait. L’épouse légitime va mettre la main sur tous ces biens, qui étaient au nom de son défunt mari. Sa « rivale » intentera bien une action en justice, mais sans succès. La totalité des biens que Marthe Angèle a pu garder pour elle ? Deux motos, mises en circulation pour le transport…
Après quelques pérégrinations, la femme, âgée aujourd’hui de 49 ans, a donc tenté de regagner son foyer. Quand elle débarque jeudi dernier devant son ancien domicile, Saturnin est absent. Des voisins l’appellent au téléphone et lui disent qui est là. L’homme dira aux gendarmes qu’il était en route pour un voyage. Il a donc rebroussé chemin. Ces retrouvailles, douze ans aprè...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category