Lutte contre les faux médicaments : le ministre dans les marchés

Manaouda Malachie a effectué une descente dans deux grands lieux de commerce de la ville de Yaoundé pour sensibiliser les vendeurs sur la dangerosité de ces produits.

Des comptoirs vidés ou presque de leurs marchandises. Les propriétaires évanouis dans la nature. C’est le constat fait hier par le ministre de la Santé publique (Minsanté) lors de sa descente au Marché central de Yaoundé. Accompagné de ses plus proches collaborateurs et du Dr Franck Nana, président de l’Ordre national des pharmaciens du Cameroun, Manaouda Malachie ne s’est pas découragé pour autant. Il a tenu à faire passer le message aux voisins. « Il faut sensibiliser les commerçants autour de vous sur la dangerosité de la vente des faux médicaments. Car cela cause de graves conséquences sur la santé de nombreux Camerounais. La prochaine fois, le président de l’Ordre national des pharmaciens viendra avec mes équipes saisir tous ces produits », fait-il entendre aux nombreux commerçants en masse autour lui, avant d’entamer son périple au marché Mokolo, l’un des épicentres de la vente des médicaments illicites à Yaoundé. Ici, les vendeurs, surpris par l’arrivée du Minsanté, ont pris la clé des champs, laissant cette fois leurs marchandises à l’abandon.
Manaouda Malachie et Franck Nana saisissent l’occasion pour inspecter les lieux. Ils se rendent comptent que certains produits ont été falsifiés. L’état de la conservation des produits et l’environnement laissent également à désirer. « Ces médicaments provoquent de nombreuses pathologies graves et incurables comme le cancer et l’insuffisance rénale. Vous pouvez avoir un fournisseur qui respecte le circuit normal d’écoulement des produits, mais dès qu’ils sortent dudit circuit, la conservation et l’environnement ne...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category