Nkongsamba : armes blanches et médicaments saisis

La gendarmerie, déployée du 12 au 15 octobre, a également mis la main sur des motos et d’autres objets, suite à un ratissage dans le 2e arrondissement de la ville.

Pas moins de 54 motos, des armes blanches, quelque cinquante cartons de médicaments et des ustensiles de cuisine ont été saisis entre les mains d’une centaine de suspects, lors d’un ratissage effectué dans Nkongsamba II, du 12 au 15 octobre dernier. Ceci dans le cadre de l’opération « Tentacules » instruite par le Secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie. Déployés pour la circonstance dans cette commune d’arrondissement du Moungo, des éléments de la Légion de gendarmerie du Littoral.
Les objectifs de l’opération demeurent d’assainir les zones rurales. La gendarmerie est partie d’un constat, rappelé par le colonel Pierre Aimé Bikele, Commandant de légion : lorsqu’une forte pression est exercée sur les criminels dans les métropoles, ils replient dans les zones péri-urbaines et rurales, où ils commettent d’autres forfaits. Selon l’officier supérieur, qui a dirigé les opérations, les zones reculées se transforment en base arrière des hors-la-loi. Pour la gendarmerie, il était donc question, du 12 au 15 octobre dernier, de traquer les malfaiteurs jusque dans ces derniers retranchements. Puis « rassurer les populations ».
Pour le préfet du département du Moungo, Yves Bertrand Ndjana, il arrive que des problèmes relatifs à la paix et à la sécurité se posent à Nkongsamba. D’où l’appel du chef de terre aux populations à « dénoncer » tout comportement suspect. « Quand vous n’êtes pas bandit, il faut dénoncer les autres », a-t-il indiqué. Le colonel Bikele a rappelé aux populations que la gendarmerie était avec elles et q...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category