Interview : « il faut éviter l’automédication »

Dr Charles Talla Taka, médecin généraliste.

 

A quelles maladies s'expose-t-on en cette période de saison sèche ?
Les maladies qui apparaissent durant cette saison sont liées au changement climatique. Nous avons tout d’abord les maladies des voies respiratoires hautes. Elles prennent généralement la forme d'un rhume ou d'une grippe. Elles sont souvent associées à d'autres affections, telles que l'otite, la bronchite, la sinusite, le mal de gorge, la toux et la congestion nasale. Ces maladies se manifestent par l’écoulement nasal chez les enfants, les toux grasse et sèche, les difficultés à respirer, la fièvre, les courbatures et les vertiges.

Nous avons par la suite la typhoïde et le paludisme. Tout ceci est dû au fait qu’en saison pluvieuse, l’anophèle femelle dépose ses œufs sur les eaux. Sauf que la pluie vient à chaque fois les balayer. Et la transition des pluies à la sècheresse permet à ces œufs d’être plus stables, d’éclore et de produire plus de moustiques qui commencent à piquer en saison sèche. La typhoïde quant à elle est davantage causée par la qualité de l’eau et aux problèmes d’hygiène et de salubrité.

Quels traitements possibles pour ces différentes pathologies ?
Dès l’apparition des symptômes, l’idéal est de se rendre à l’hôpital pour se faire consulter par un médecin. Un traitement approprié sera prescrit en fonction de la maladie du patient. En cas de rhinite par exemple, pour les enfants de moins de cinq ans, le traitement consiste à faire le lavage nasal à base de l’eau salée.

Mais pour le faire, il faut, pour un début, se rapprocher des formations sanitaires pour éviter de noyer l’enfant ou de lui causer des infections pulmonaires. Car, c’est de l’eau qu’on envoie dans les narines. Chez les adultes, il faut se rapprocher des professionnels de la santé pour éviter d’ingurgiter des méd...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category