Douala Ier : prudence et réalisme pour 2024

Le budget du prochain exercice voté ce 21 décembre (4,9 milliards) permettra à l’exécutif de poursuivre son plan d’investissement annuel, en vue de l’amélioration des conditions de vie des populations.

« Nous avons voulu faire un budget prudent mais également réaliste, en tenant compte de la conjoncture du moment de manière générale dans notre pays, mais également à Douala I ». Propos du maire de Douala Ier, Jean-Jacques Lengue Malapa, au terme de la session ordinaire du conseil municipal consacrée au vote du budget 2024 le 21 décembre dernier. Budget d’un peu plus de 4,91 milliards de F, contre 4,80 milliards de F en 2023. Soit une hausse de 0,25% en valeur relative, et de 110 millions de F en valeur absolue. « Ce budget est également ambitieux, parce que nous allons développer un certain nombre d’activités liées à l’hygiène, à la propreté, à la santé. Dans la perspective de notre projet d’amélioration des habitats, la briqueterie de Douala Ier verra le jour en 2024 », a indiqué le maire. L’atteinte des objectifs de ce budget passera aussi par la mise en place d’une politique d’optimisation des recettes propres de la commune. Il s’agira entre autres de l’ajustement de l’assiette fiscale.
Conformément au plan d’investissement annuel (Pia), bon nombre de projets sont en ligne de mire. En l’occurrence : la création d’une entreprise de pré-collecte d’ordures ménagères ; la réhabilitation et le renforcement du plateau technique du centre de santé intégré de Bonapriso ; les travaux de réhabilitation des écoles primaires publiques, comme celle de Bonamatoumbè ; la lutte contre le désordre urbain ; l’aménagement de certaines rues ; la célébration des trésors humains vivants, etc.
Le maire a précisé que les chefs coutumiers ont été impliqués dans l’élaboration de ces projets, afin que ceux-ci soient conformes à la volonté des po...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category