Parlement Jeunesse : la 7e session lancée

Coup d’envoi donné hier à Yaoundé lors d’une cérémonie présidée par le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique, Mounouna Foutsou.

Cette année encore, ils se mettent à l’école des seniors. Les députés et sénateurs jeunes reçoivent les rudiments de ce qui les attend sur le terrain pour les prochains mois. Depuis hier, ils prennent part à un atelier de formation en réarmement moral, civique et entrepreneurial organisé au Musée national à Yaoundé. En donnant le coup d’envoi de ces travaux, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Mounouna Foutsou, s’est voulu clair sur les objectifs à atteindre. Pour lui, il s’agit davantage de montrer « le symbole de la synergie d’actions des acteurs multisectoriels en vue de faciliter l’implication des jeunes dans le processus de prise de décision », va-t-il relever.
Les 180 députés et 100 sénateurs jeunes venus des 10 régions et rassemblés pour cette session ont pu échanger avec des membres du Réseau parlementaire Espérance Jeunesse (Reje). Coup de boost assuré par le président de ce réseau, l’honorable Joshua Osih. « Vous êtes des privilégiés et le pays compte sur vous. Pour la première fois, nous allons vous suivre, vous marquer et vous évaluer pour avoir un feedback de ce que vous faites au retour », va assurer le président du Reje. La formation de deux jours vise ainsi trois objectifs phares : développer l’esprit patriotique et civique chez les députés et sénateurs jeunes ; les outiller en savoirs et savoir-être favorables à leur engagement volontaire dans les processus de développement de leurs communautés ; et enfin, les sensibiliser sur leur rôle au sein de leurs communautés en tant que représentants des jeunes de leurs circonscriptions respectives d’une part, et agents de relais de la bonne information auprès de leurs congénères d’autre part.
Les parlementaires venus des dix régions du Cameroun sont ainsi appelés à êt...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category