Kotto : il agresse l’intimité de son épouse

Accusant sa femme d’infidélité récurrente, Hervé Donald M. lui a assené un coup de couteau improbable ce 14 février, pendant une dispute sur le lit conjugal.

Maîtrisé par des jeunes de son quartier (Kotto, Douala V) après avoir grièvement blessé son épouse au couteau ce 14 février au matin, Hervé Donald M., 44 ans, a été livré à une patrouille mixte de passage. Puis conduit au commissariat du 4e arrondissement, où les causes de son acte vont être déroulées.
Selon les informations obtenues par CT, Hervé Donald M., patron d’une menuiserie, est marié depuis dix ans à Justine Carine, 35 ans, en service dans une usine sise à Ndogbong. L’homme accuse son épouse d’infidélité. Voire d’infidélité aggravée. D’après lui, elle prétend régulièrement être à un endroit pour une activité donnée, alors qu’elle se trouve ailleurs, à faire autre chose… Il en veut pour preuve deux faits récents.
Dimanche dernier, Justine Carine a dit partir pour Pk 10, à une réunion, à laquelle était censée prendre également part la sœur aînée de son mari. A un moment, Hervé Donald a appelé sa sœur, en mode vérification. Elle lui a dit que Justine Carine était bien là. Mais quand l’homme a demandé à lui parler, sa sœur a raccroché… Après recherches, Justine Carine était plutôt dans un lieu de loisirs à Yassa. En train de danser.
Avant-hier mardi, la dame sort du domicile conjugal pour Ndogbong afin, dit-elle, d’avoir des précisions sur sa « caisse secours » dans une autre réunion. En son absence, un frère de son époux débarque. Il y a eu une promesse de ndolè et l’homme, prénommé Martin, vient goûter à ce mets que sa belle-sœur sait accommoder. Ne l’ayant pas trouvée, il l’appelle. Justine Carine dit qu’elle est à Makèpè Missokè, où des collègues ont profité de son congé pour lui offrir un pot. La dame ignore que son beau-frère est en mode « mains libres » et que l’échange, sur haut-parleur, a été entendu par son mari.
Cette soirée-là, après le départ d’un Martin repu, Hervé Donald apostrophe son épouse, et lui dit que sa tendance au mensonge finira par les séparer. Justine Carine, passablement fatiguée, ne réplique pas. Elle sombre plus tard dans un sommeil profond. Son mari prend alors son téléphone et entreprend de le fouiller. Il n’aurait peut-être pas dû.
Hervé Donald tombe d’abord sur une photo de son épouse à la plage, manifestement à Kribi, prise à une période où elle était censée être dans le Moungo pour un deuil. Autre découverte : de...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category