Impôt sur les revenus des personnes physiques : à payer au plus tard le 30 juin

Le ministre des Finances vient de signer un communiqué de presse invitant les usagers à s’acquitter de cette taxe.

Le 7 mars dernier, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a signé un communiqué rappelant certaines dispositions sur l’Impôt sur les revenus des personnes physiques (Irpp). Il indique à l’attention des contribuables, personnes physiques bénéficiant des revenus des traitements, salaires, pensions, rentes viagères, et/ou des revenus des placements financiers et des revenus fonciers, en tout cas des rémunérations de toute nature que conformément aux dispositions de l’article 74 bis du Code général des impôts, ils sont « dorénavant tenus de souscrire une déclaration annuelle récapitulative de leurs revenus au plus tard le 30 juin de chaque année. » Pour la faisabilité de cette décision une plateforme électronique de télé déclaration a été mise sur pied et est accessible à travers le site Web de la direction générale des Impôts (DGI). Les usagers n’auront qu’à cliquer sur l’onglet « nouvelle immatriculation » et se laisser guider jusqu’à la fin. Au terme de leur déclaration, s’il y a un impôt complémentaire à payer, un avis d’imposition sera émis en conséquence, indique une source à la DGI
Par ailleurs, le Minfi rappelle aux personnes physiques concernées que leurs déclarations de l’Irpp au titre de l’exercice 2023 sont donc attendues au plus tard le 30 juin prochain. Pour une meilleure appropriation de cette réforme, des sessions de formation sont annoncées, de même qu’une caravane de sensibilisation qui va sillonner l’ensemble du pays pour plus amples explication aux usagers. La plateforme Helpdesk et un numéro vert sont aussi disponibles. 
Pour le moment, il faut savoir que la réforme de l’Irpp concerne tous les bénéficiaires de revenus : qu’il s’agisse de revenus actifs (salaires, primes, bénéfices, gains, plus-values, etc.) ou de revenus passifs (dividendes, loyers, etc.). « C’est un réforme de masse. Mais pour les salariés qui n’ont bénéficié en 2023 que de leur salaire, il n’y aura aucun impô...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category