Fait divers : ses tricycles volés, il se pend

Après la disparition du premier véhicule samedi dernier, Jonas Calvin T., 62 ans, a voulu se donner la mort lundi, après avoir appris la perte du second.

C’est sur un lit d’hôpital que Jonas Calvin T., 62 ans, ex-magasinier mis au chômage en 2010, a conté sa mésaventure à des gendarmes venus l’auditionner lundi dernier. Des gendarmes alertés par les voisins du sexagénaire, qui a estimé que sa vie ne valait plus la peine d’être vécue, après des coups durs consécutifs : la perte de ses deux tricycles, respectivement samedi et lundi dernier.
L’homme, qui avait entamé en 2022 une reconversion dans l’agriculture du côté du Moungo grâce au prêt d’un ami, s’était refait une santé financière, au point de pouvoir investir dans une affaire proposée par une autre connaissance. De fait, le concerné lançait un chantier à Ngodi-Bakoko (arrondissement de Douala III) et lui avait promis le marché du transport dans l’affaire, étalée sur plusieurs mois.
Jonas Calvin T. a donc puisé dans ses économies pour acheter deux tricycles en février dernier, mois de lancement dudit chantier. Dans la foulée, il a recruté deux chauffeurs, payés chacun 65.000 F/mois. Chaque engin devait rapporter 235.000 F/mois, le carburant étant à la charge de Jonas Calvin. Tout semble rouler pour le mieux jusqu’à samedi dernier, quand un des chauffeurs lui annonce une mauvaise nouvelle : il s’est garé quelque part à Yassa afin de manger, puis a constaté que son tricycle avait disparu.
Le lundi suivant, alors qu’il se rend avec ce conducteur à la brigade de gendarmerie de Nylon pour déposer une plainte, Jonas Calvin T. reçoit un appel du second chauffeur. Lequel signale que son engin à lui vient d’être emporté, il ne sait par qui, au niveau du lieudit « Carrefour Casa », non loin de Yassa…
Jonas Calvin T. rentre chez lui...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category