Objets d’art illégalement emportés : les premiers retours

Le peuple Bangwa du Sud-Ouest a célébré a restitution de certains de ses biens culturels samedi dernier à Yaoundé, en présence du Fon Fontem Asabaton du royaume Lebang.

Une première victoire célébrée en grande pompe samedi dernier. Le temps d’une cérémonie pour fêter le retour de leurs biens culturels à la maison, l’esplanade de la Fondation Solomon Tandeng Muna a pris des allures d’un démembrement du royaume Bangwa. Il s’agit des trésors historiques qui avaient été emportés du village de Lebang dans l’arrondissement de Fontem, dans le Sud-Ouest par les Allemands à l’époque coloniale. C’est autour de leur roi, Sa majesté Fon Fontem Asabaton du royaume Lebang, que le peuple Bangwa a manifesté sa joie à travers des danses royales qui lui est propre. « Je suis très fier d’avoir réceptionné ces biens culturels parce que mes prédécesseurs qui avaient engagés les gens pour aller suivre le processus de restitution en Allemagne n’ont pas eu la chance de vivre ce moment. Ces œuvres constituent notre existence en tant que peuple. C’est un honneur pour moi de recevoir ces premiers objets culturels et j’espère que cela va continuer. Je serai encore plus heureux le jour où la statue de la reine Bangwa Queen, (pièce maîtresse des œuvres emportées de façon illégale en Occident) encore va rentrer au Cameroun, précisément chez nous », a expliqué le Fon Fontem Asabaton.
Ces œuvres culturelles au nombre de huit exposées sous une tente bien aménagée dans un coin de la fondation Solomon Tandeng Muna étaient le centre des attentions. Pour le roi, ces trésors historiques n’ont pas été fabriqués pour être exposées ailleurs. Ce sont des œuvres spirituelles, celles qui lient le peuple à so...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category