Bafoussam : des appuis pour les musulmans

Le Pr. Pascal Nguihé Kanté a distribué vendredi dernier des denrées alimentaires à la communauté qui s'apprête à célébrer la fête du Ramadan.

Le marché des vêtements attire des foules au voisinage de la Mosquée centrale de Bafoussam. Juste après la prière du vendredi 5 avril dernier, c'est massivement que les fidèles vont vers les vendeurs et tailleurs pour les négociations et acquisitions des tenues qu'ils souhaitent vêtir pour la fête du Ramadan. Les préparatifs côté alimentaire ne constituant pas une pression. A en croire l'imam de la Mosquée centrale de Bafoussam, Arouna Abdoulaye, de nombreux fidèles planifient le programme alimentaire sur la base du package qu'ils reçoivent suite à la distribution du don qu'offre habituellement à cette même période depuis neuf ans, le Pr. Pascal Nguihé Kanté, secrétaire général adjoint des services du Premier ministre.
Les appuis alimentaires remis le 5 avril et distribués à la communauté musulmane de la Mifi étaient constitués d'une enveloppe de 600 000F, de 40 sacs de riz, 20 cartons de sucre, 15 cartons et cinq bidons de 20 litres d'huile raffinée, 30 sacs de sel, ainsi que 30 cartons de savon. Le partage a été effectué au cours d’un périple qui a conduit la délégation constituée par le donateur, dans les quatre principales mosquées du département de la Mifi (Bafoussam-Ndiengdam, Tamdja, Mosquée centrale et mosquée de Bapi), ainsi qu'à deux escales pour des remises spécifiques aux musulmans du RDPC et à la communauté Bororo dudit département. L'initiative du Pr. Pascal Nguihé Kanté vise à vivifier la solidarité, l'unité, le partage et le vivre ensemble, principes chers au président Paul Biya, rappelait à chaque escale en qualité de représentante du donateur, son épouse, Estelle Léa Nguihé Kanté.
La communauté musulmane de Bafoussam Ndiengdam a remis un diplôme de félicitations au donateur. Le message y célébrait la pérennité de ces appuis depuis neuf années. Pour Jean Aimé Deutchoua, l'imam de cette mosquée, cet appui permanent contribue à briser une barrière. « Nous n’avons pas un problème de vivre ensemble, mais de manger ensemble. De tels appuis contribuent à équilibrer la lutte contre la faim pour tous », dira-t-il. Arouna Abdoulaye, imam de la Mosquée centrale de Bafoussam, en présidant la r&e...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category