Lutte contre la fièvre jaune : plus de 410 000 doses à administrer dans l’Adamaoua

Une campagne de vaccination de riposte à l'épidémie est en cours depuis le 10 avril dans les districts de santé de Djohong, Meiganga, Tignère.

Huit cas confirmés et aucun décès ont été enregistrés dans la région de l’Adamaoua à la date du 15 avril. La campagne qui est lancée dans cette région, cible les enfants de neuf mois à 60 ans, les femmes enceintes, les personnes souffrant de maladies chroniques et la population nomade. Cette vaste opération est visible dans les chefferies, les écoles, les marchés, les lieux de culte et autres lieux publics. Pour atteindre ses objectifs, le Programme élargi de vaccination (PEV) mène cette campagne en collaboration avec les autorités locales et les leaders d'opinion. Des réunions de sensibilisation ont été organisées pour informer la population sur l'importance de la vaccination et les encourager à se faire vacciner. « Nous disons merci au gouvernement qui fait des efforts pour nous mettre à l’abri du danger » a confié Mohamadou Tela, bénéficiaire dudit vaccin dans la ville de Tignère. Il faut souligner que le faible taux de couverture vaccinale dans certains districts et la présence de la population nomade dans ces trois localités constituent des défis pour la campagne. Pour y faire face, le PEV a mis en place des stratégies de sensibilisation ciblées et des équipes mobiles de vaccination.
 L'Adamaoua avait déjà connu une campagne de vaccination de masse contre la fièvre jaune en juin 2022. Près de 300 000 personnes avaient été vaccinées lors de cette campagne, ce qui a permis d'atteindre une couverture vaccinale de 90,8%...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category