50 ans dans CT : premiers vols de l’« Epervier »

Dans son édition du 22 février 2006, CT se penche sur l’arrestation de trois anciens gestionnaires d’entreprises publiques, point de départ de cette saga judiciaire.


Presque une page pour raconter la folle journée du 21 février 2006, jour de l’arrestation de trois anciens directeurs généraux de sociétés publiques : Emmanuel-Gérard Ondo Ndong du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom), Gilles Roger Belinga de la Société immobilière du Cameroun (SIC) et Joseph Edou du Crédit foncier du Cameroun (CFC). Pour servir une information factuelle à ses lecteurs, le journal a déployé deux reporters sur le terrain. Ainsi, Armand Essogo s’était intéressé à l’ambiance dans les entreprises investies à la fois par les éléments du secrétariat d’Etat à la Défense (SED) chargé de la Gendarmerie nationale, la police judiciaire et le Groupement spécial d’opérations (GSO). L’article révèle que d’autres hauts responsables avaient aussi été arrêtés dans le cadre d’informations judiciaires ouvertes contre de présumés auteurs de détournements de deniers publics, corruption, faux et usage de faux au préjudice de l’Etat et de certains établissements publics.
Très imagé, le récit d’Alliance Nyobia, deuxième article sur cette affaire, se focalise plutôt sur l’ambiance tendue dans les domiciles des suspects. Les deux textes sont accompagn...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category