Carte nationale d'identité en 48 heures : chantier ouvert

Le Délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, a posé la première pierre de l’édifice de Yaoundé hier, au quartier Etoudi.


« C’est avec entrain que Martin Mbarga Nguele pose enfin la première pierre du centre de production des titres identitaires de Yaoundé ce mercredi matin. La détermination du Délégué général à la Sûreté nationale à bien « fixer » ce parpaing à travers plusieurs pelletées de béton, témoigne à suffisance de l’impatience du patron de la police, à implémenter le nouveau système d’identification sécuritaire dont l’un des défis est la délivrance de la carte nationale de l’identité en 48 heures, voire 24 heures.
Tout comme à Yaoundé, les gouverneurs des régions du Nord et du Littoral ont posé les premières pierres des centres annexes de production des titres identitaires de Douala et Garoua. Le lancement de ces travaux fait suite à la signature d’un contrat de partenariat entre la Délégation générale à la Sûreté nationale (Dgsn) et le consortium allemand Augentic le 13 mai dernier. Partenariat qui va assurer sans discontinuité la production et la délivrance des cartes nationales d’identité, les cartes de séjour, de résident, de refugié, des cartes professionnelles de police et des cartes nationales d’invalidité. En plus de ces centres de production, la Dgsn va construire 68 centres multifonctionnels ultramodernes de production des titres d’identité dans les 10 régions et les 58 départements. Il mettra également sur pied 25 postes d’enrôlement, de grands centres d’identification avec une capacité de 15 à 20 postes d’enrôlement. Cet investissement sera complété par la rénovation des postes d’identification existants installés dans les commissariats de sécurité publique, et l’aménagement de nouveaux postes d’identification dans les mairies du pays qui n’en disposent pas. « Le nouveau système d’identification sécuritaire pour la R&...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category