Festival international de films de femmes : une première réussie

Le Festival international des films de femmes de Cotonou (FIFF Cotonou 2019) est rentré en gare le 17 septembre dernier. La capitale béninoise a vécu au rythme du 7e art, mais surtout du 7e art au féminin, pendant cinq jours. Cinq jours de découvertes, d’échanges, de formation et de distinction. Si la Marocaine Aisha Jabour et son film « Au-delà de ce mur » sont repartis en grand vainqueurs du trophée ultime, l’Amazone d’or, la vedette de cette première édition du FIFF Cotonou, c’était bel et bien sa marraine, la célèbre actrice-réalisatrice-productrice ivoirienne Akissi Delta. L’Association EcranBenin s’est lancée dans une quête de promotion des réalisatrices africaines et de toutes perspectives et initiatives pouvant les accompagner dans leurs activités.

Les violences faites aux femmes étaient au centre des réflexions de cet évènement qui a connu la présence d’illustres cinéastes africains comme Carole Lokossou, figure de proue du cinéma béninois. Entre Masters classes, projections de films, fictions et documentaires en compétition (14 au total), échanges entre professionnels et amateurs de cinéma, visite touristique à Ouidah, etc., les participants de ce tout premier FIFF sont rentrés satisfaits. L’heure est à présent au bilan, particulièrement pour la promotrice de l’événement, Cornelia Glele, réalisatrice et critique de cinéma béninoise. Elle revient sur le déroulement du festival, mais aussi sur les perspectives d’avenir. Car la prochaine édition du FIFF Cotonou est prévue pour 2021

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category