Dédicace : pour l’éveil des consciences

Le Père Sede Noujio a récemment présenté à Douala ses ouvrages « Philosophie de l’histoire de Hegel » et « Comparaison des cultures et des religions dans un monde post-moderne ».

Le révérend Père Dr Basile Sede Noujio, du diocèse de Buea, dans la région du Sud-Ouest, vient de commettre deux ouvrages. Les livres, qui parlent de philosophie et de religion, questionnent la place de l’Africain face aux enjeux du monde actuel. Il y a quelques jours, ces ouvrages ont été présentés au public à la salle des banquets de la cathédrale des Saints Pierre et Paul de Douala. Le premier livre de 147 pages porte sur « La philosophie de l’histoire de Hegel », et se veut une réponse au négationnisme du penseur allemand, qui a estimé que l’Africain était sans culture, agissait d’instinct comme un animal et était inapte à la réflexion. L’ouvrage du prêtre vient en complément des travaux réalisés par Léopold Sédar Senghor, l’un des pères de la Négritude, présentée comme un courant de pensée. Le Père Sede Noujio veut, à travers son ouvrage, démontrer que penser est typique à tout être humain. Il interpelle par la même occasion l’Africain, invité à penser son propre développement.
Le deuxième ouvrage, qui fait 301 pages, est lié au premier par la même problématique, et se veut « une révolution de la pensée ». Pour l’auteur de « Comparaison des cultures et des religions dans un monde post-moderne », l’Africain doit changer de modèle. En effet, regrette l’homme d’église, l’Africain croit souvent que son développement est fonction de l’Occident. Il s’est longtemps considéré inférieur aux autres peuples du monde, en dépit des énormes richesses de son continent. L’auteur, passionné de philosophie comparée et de diversité culturelle, est actuellement en service au diocèse de Charlotte et instructeur à l’université d’Agriculture et de Technologie de Caroline du Nord, aux Etats-Unis.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category