Village du festival : le Palais des sports en effervescence

Ce complexe situé à Warda à Yaoundé sert de site principal à cette grand-messe du cinéma africain.

Le Palais polyvalent des sports de Yaoundé vibre au rythme de la Coupe d’Afrique des nations du… cinéma. Depuis le 17 novembre dernier, ce temple du sport et de la culture abrite la 25e édition du Festival Ecrans noirs. Les traditionnels cris des supporters dans les gradins et les sportifs en godasses ont cédé la place aux célébrités du 7e art et youyous des cinéphiles et fans en émoi à la rencontre de leurs vedettes préférées du grand et du petit écrans. Le tout, immortalisé par des cameramen et photographes parsemés çà et là.
Les activités commencent ici à partir de 10h avec le « Kids Corner », des projections pour enfants et déficients audiovisuels. A la même heure se tiennent des conférences de presse. Ce moment d’échanges entre professionnels de la presse et du 7e art est réservé aux cinéastes dont les films ont été diffusés la veille. L’activité connaît aussi la participation de nombreux curieux, venus en savoir davantage sur les productions cinématographiques qu’ils ont appréciées en salle. 
Outre les conférences de presse, les Master classes et le « Kids Corner », la matinée est également réservée au colloque et autres activités du Marché international de films. De quoi faire grouiller de monde le palais des sports. Les projections de films débutent quant à elles à 14h.
En soirée, c’est un tout autre décor qui se met en place. Des artistes en herbe et orchestres offrent un cocktail de décibels en revisitant les rythmes d’ici et d’ailleurs. Mais bien avant d’arriver à la piste de danse, des exposants proposent leurs services aux visiteurs. L’un des stands les plus imposants est celui du ministère des Arts et de la Culture. Décoré aux couleurs du Cameroun, il offre au regard des visiteurs, des photos d’icônes du cinéma camerounais, un trépied, des caméras, une bobine et des lampes. Le minimum pour tourner un film. Le festival étant le lieu par excellence de promotion de ses activités, la Guilde des acteurs du Littoral a saisi cette opportunité pour appâter les aspirants au métier d’acteur. Comme quoi, chacun y trouve son compte. Les producteurs et promoteurs de plateformes de vidéos à la demande ne sont pas en reste. Ils se donnent à voir dans leurs stands respectifs. Après ces tours de stands, le public a la possibilité de se désaltérer grâce à la présence d’une société brassicole et le coin des grillades. Et là, c’est une tout autre ambiance chaleureuse et festive. Ouvert le 17 novembre dernier, le festival court jusqu’à samedi prochain à travers diverses activités.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category