UEAC: Le budget 2022 sur la table

Le sujet au menu de la 37e session du conseil des ministres de l’Union économique d'Afrique centrale, tenue ce 8 décembre à Douala et en visioconférence.

Quel qu’il soit, le budget 2022 de la communauté ne sera pas adopté avant février prochain. C’est ce qui ressort des travaux tenus ce 8 décembre, à Douala et en visioconférence, de la 37e session du conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (Ueac). « Le plat de résistance (…) était le budget de la communauté pour l’exercice 2022. Mais les ministres ont estimé, à juste titre, qu’ils avaient besoin d’autres éléments pour pouvoir apprécier », a expliqué le Pr Daniel Ona Ondo, président de la Commission de la Cemac, au terme des travaux. L’enveloppe proposée est arrêtée, en recettes et en dépenses, à plus de 94,2 milliards de F. En augmentation de 5,5% par rapport à celui de l’exercice actuel, qui se chiffrait à quelque 89,2 milliards de F.

Cela dit, sur le chemin de l’adoption du budget 2022 se dresse un problème, relevé par le Pr Ona Ondo : « La dette de la Communauté ». Une dette accumulée sur les exercices antérieurs, et qui est formée pour l’essentiel des droits dus à des fonctionnaires allés en retraite, et dont l’existence n’est pas des plus roses aujourd’hui. « La dette doit rentrer dans le corpus du budget. On ne pouvait donc pas décider du budget sans avoir planché sur la dette », indiquera le président de la Commission de la Cemac. Les ministres ont donc demandé que des éléments d’appréciation soient préparés, et qu’une autre session soit convoquée en février prochain, consacrée toujours au budget. Entre-temps, la Communauté fonctionnera par douzième prévisionnel.

Outre le budget, des textes ont &eacu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category