Des limites claires s’imposent

La relation entre un élève et son enseignant est un facteur clé de la réussite scolaire, particulièrement chez les plus jeunes. Or, la qualité de celle-ci varie notamment en fonction du sexe, de la situation économique et du comportement des enfants. Et aussi de la capacité de l’enseignant, l’adulte sur cette scène, à faire preuve de responsabilité en toute circonstance.  Des analyses de données prélevées sur différents terrains par des chercheurs le démontrent à suffisance. Seulement, les temps ont changé. La donne aussi. Cela est certain : l’éducation et l’encadrement des enfants, en milieu scolaire et familial, constituent des défis prégnants. 
C’est que les aspects pédagogiques et relationnels en plus des contenus, depuis longtemps au centre des formations scolaires, sont de plus en plus importants au regard du contexte social du monde contemporain. L’actualité nous informe continuellement des différents problèmes que rencontrent les établissements scolaires : incivilités, violences verbales et physiques, problèmes de discipline, non-respect des règles de vie scolaire, mauvaise réputation et image de marque écornée, etc. De nombreux faits divers illustrent bien l’état d’urgence dans lequel se retrouvent certains établissements. Alors qu’enseignants et parents, personnages clés de la communauté éducative, apparaissent encore comme les derniers remparts pouvant favoriser le salut de cette institution –l’école- vieille de plusieurs siècles et sans cesse confrontée à des défis nouveaux, les données émanant du terrain ne sont guère rassurantes. 
La relation enseignant-élève a pris des coups. D’un côté, les comportements et attitudes des élèves bousculent valeurs et autres repères. De mon temps, nous ne contestions pas le savoir de l’enseignant. Les familiarités étaient inimaginables avec lui. Tout comme lui manquer de respect en osant lui répondre ou lui faire des propositions indécentes : trafic des notes, alcool, sexe et faveurs du même tonneau. Il était le « maître » et nous étions en classe uniquement pour travailler et écouter docilement. Les rôles étaient définis et l’autorité point remise en question. L’enseignant était le pendant de la figure parentale. 
Aujourd’hui les élèves bouscule...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category