Des acteurs majeurs


Plus que quelques jours, et le processus de révision des listes électorales pour le compte de l’année 2022 va prendre fin. On peut donc comprendre la volonté d’Elections Cameroon (Elecam), à travers la direction générale des Elections de mettre les bouchées doubles afin de mobiliser le plus grand nombre de personnes, et particulièrement les femmes et les jeunes à adhérer massivement à ce processus, à travers une campagne de sensibilisation dénommée à dessein : « dernière ligne droite » qui a commencé le 21 août dernier et va s’achever à la clôture des opérations le 31 août 2022. Si toutes les couches de la population sont visées dans cette campagne, les jeunes et les femmes vont constituer des cibles de choix. Et cela peut du reste se comprendre. Les statistiques rendues publiques le 29 juin 2022, lors de la 2e session annuelle du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam) indiquait que 7 197 779 personnes étaient déjà inscrites sur les listes électorales. Parmi elles, 3 353 760 femmes. Ces dernières, au regard des statistiques du Bureau central de recherche et des études de la population (Bucrep) au 1er juillet dernier estiment la population camerounaise à 26 058 314 personnes, dont 13 179 730 femmes. Si elles sont plus nombreuses en nombre, elles sont pourtant moins inscrites que les hommes.
Le même constat s’impose également pour les jeunes. Ils sont ceux qui traînent les pieds pour aller vers les lieux prévus pour les inscriptions sur les listes électorales. Dans un environnement où ceux-ci semblent plus préoccupés par leur devenir, il est plus que jamais urgent d’adapter la communication en la matière. Ils devraient en outre, comme les femmes du reste, être assuré de rentrer en possession de leurs cartes d’électeu...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category