Danse : Arsène Etaba, l’engagé

Dans le cadre de la plateforme Goethe découvertes, le lauréat de la section « Danse » a présenté son spectacle le 30 septembre dernier à Yaoundé.

Lauréat du prix Goethe découvertes dans la catégorie « Danse », Arsène Etaba a dévoilé son premier spectacle le 30 septembre dernier à l’Institut Goethe à Yaoundé. Il a choisi le thème : « En(s)emblées, en(s)ambles » pour parler de la seconde vie des matières et des hommes. Cette chorégraphie est une création d’Arsène Etaba, accompagné de Steve Bavoua à la voix. Ce spectacle fait la démonstration d’un monde plus juste et moins gangrené par les dominations de toutes sortes. Le jeune artiste de 21 ans confie qu'en principe, les pièces et chorégraphies de théâtre et de performances, ne s'expliquent pas mais se ressentent. « L'artiste cherche à quitter d'un monde plein de souffrances et de ténèbres pour un monde meilleur. Monde rempli de lumière et d'espoir », pense la majorité des téléspectateurs. 
Le propos chorégraphique donne pourtant des pistes de réponse. Il y est question de renaissance. La nouvelle vie des matières et des hommes. « Pendant que l'on se projette en arrière, il y a énormément de tumultes et lorsque l'on se projette vers l'avant, il y a quelque chose de nouveau qui peut être atteint. Si pour certains, c'est un sentiment de peur et de tristesse, pour d'autres c'est une lueur d'espoir, une nouvelle chance que la vie leur offre », déclare l’artiste. Message capté par certains spectateurs. « Ce spectacle m'a fait beaucoup de bien et donné la paix. C'est pour moi une sorte de prophétie face à tous les défis que ma famille traverse depuis le début de l'année. Arsène est un outil de ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category