Défaut de permis de construire : les démolitions ont commencé

L’opération a démarré vendredi 17 février dernier, sous la supervision du directeur de la police municipale de la Cud.

La Communauté urbaine de Douala (Cud) a procédé, ce vendredi 17 février, aux premières démolitions pour défaut de permis de construire dans la ville. Deux barrières et une quincaillerie étaient les premières constructions concernées. Les casses ont eu lieu dans les arrondissements de Douala 1er, II et III, sous la coordination du directeur de la police municipale de la Cud (dispom), Hervé Ambatta, et avec l’appui forces de maintien de l’ordre (Fmo).
Convocation, pose de la croix de Saint-André, mise en demeure, confrontation, présentation des documents, recours et vérification ont été les préalables avant descente et destruction. La première démolition était une clôture au quartier Nkolmintag (Douala II). Les multiples relances de la Cud à l’endroit du propriétaire sont restées lettre morte. Selon le directeur de la police municipale, par humanisme, le domicile a été épargné.
« Depuis deux ans, le maire Roger Mbassa Ndinè a démarré la lutte contre les constructions irrégulières et non conformes. L’opération que nous menons est l’aboutissement d’un processus réglementaire [concernant] une construction qui n’a pas d’autorisation », a affirmé le Dirpom. Hervé Ambatta a précisé que le code général des collectivités territoriales décentralisées (Ctd) stipule que le maire peut démolir toute construction érigée sans permis de bâtir.
Juste à côté de cette première démolition, un propriétaire qui avait obtenu l’autorisation pour la construction d’un R+2 est en train de construire ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category